Accueil > Actualités > L’ISIE : une observation trop restreinte

L’ISIE : une observation trop restreinte

mardi 20 octobre 2020

L’ISIE a très vite tenté de gérer le problème de la communication sur les réseaux sociaux. L’instance a demandé aux candidats de communiquer leurs pages officielles et les sources de financement de ces dernières et c’est seulement l’activité sur celles-ci qui a été prise en compte par l’instance.

En septembre dernier, alors que la campagne pour la présidentielle débutait, Nabil Baffoun expliquait qu’un accord avait été passé entre l’ISIE et Facebook pour connaître les sources de financement des pages officielles des candidats. En effet selon l’article 57 de la loi électorale :

Art. 57 – La publicité politique est interdite dans tous les cas, durant la période électorale.

En vertu de cet article, les contenus sponsorisés sont illégaux en Tunisie.

L’instance a donc annoncé prendre des sanctions en cas d’infractions constatées. Des courriers auraient d’ailleurs déjà été adressés aux candidats tête de listes pour les législatives, suite à la publication de contenu sponsorisé.


Voir en ligne : https://news.barralaman.tn/reseaux-...

Publiez votre article

Vous pouvez publier un article, une étude ou un évènement sur notre site web.

""